Benjamin Stora Musée de l’histoire de l’immigration

La Croix : Au moment de votre nomination en 2014, le musée, qui n’avait pas été inauguré, rencontrait des problèmes d’identité et de fréquentation. Comment se porte-t-il ?

Benjamin Stora : À mon arrivée, mon objectif était triple. D’abord, faire en sorte que cet établissement public soit reconnu officiellement par l’État – ce qui fut fait par François Hollande en 2014. Ensuite, sortir le musée de l’invisibilité médiatique et lui redonner une légitimité académique puisqu’en réaction à la création du ministère de l’identité nationale, la plupart des historiens lui avaient refusé leur caution en 2007. Enfin, bénéficier d’une rallonge budgétaire – avec l’aide de Mercedes Erra, présidente du conseil d’administration, nous avons obtenu environ 4 millions d’euros (pour un budget global de 11 millions d’euros).

Du fait de ces avancées, la fréquentation globale a considérablement augmenté pour atteindre 350 000 entrées en 2017. Cette année, nous avons accueilli 20 000 élèves et formé 2 000 professeurs d’histoire. Mais au-delà du monde scolaire, notre but est d’intéresser une majorité de Français à leur histoire. Ce n’est pas seulement un musée pour les immigrés !

Lire la suite

Mr Smith au sénat de Capra vu par Cynthia Fleury

claude_rains_and_james_stewart_in_mr._smith_goes_to_washington_1939
claude_rains_and_james_stewart_in_mr._smith_goes_to_washington_1939

Jefferson Smith, le héros de M. Smith au Sénat, à la fois « Jefferson » (un destin politique exceptionnel) et Smith (un citoyen lambda, un Monsieur tout le monde). Comment ce personnage, par-delà les obstacles dressés par une presse destructrice et un fonctionnement démocratique gangrené par la corruption, va-t-il transfigurer son émerveillement naïf en force, et sauver la démocratie ?

Lire la suite

Impressions d’Asie en février 2008 sur le vif

Comment dire/écrire ce que je ressens depuis mon retour ? C’est dans le corps autant que dans la tête.

D’abord ce n’est pas le climat qui me perturbe, bien sûr nous ne vivons pas pareil s’il fait 40° ou 5° dehors. A 30/40° les gens vivent dehors, et là  est la différence, pas dans la différence de température. Ici les gens vivent dedans, cachés. Là-bas ils vivent ensemble, pas chacun dans sa case, observant depuis sa case comment l’autre vit quand il sort de chez lui “pour faire quelque chose” dedans on est censé ne rien faire ! Ne rien faire donc c’est :

Lire dans un fauteuil ou dans son lit,

lire n’étant compris que comme de la distraction alors que c’est, pour moi, d’abord apprendre, tout dépend de ce qu’on lit : des romans roses ou de la littérature, ou des études sur l’histoire ou la géographie ou la politique (pas sur la vie people/privé des politiques) ou l’économie (là  pour comprendre mieux comment le monde tourne). On peut aussi écouter la radio pour les mêmes raisons.

Lire la suite

La majorité des salafistes craignent avant tout le chaos

Les quiétistes et les jihadistes forment deux courants du salafisme. S’ils sont très proches en matière religieuse, ils restent éloignés sur l’usage de la violence et le terrorisme. Entretien avec Joas Wagemakers, professeur adjoint au département de philosophie et d’études religieuses de l’université d’Utrecht. Les salafistes affirment que la version de l’islam qu’ils promeuvent est … Lire la suite

Quelle chance j’ai eu de voyager dès les années 40/50

Le tourisme de masse est une véritable catastrophe, on doit dire et répéter qu’il faut s’en détourner. citation trouvée sur le net. Je suis moi-même épouvantée par l’envahissement des touristes avec son corolaire les habitants réguliers qui n’ont qu’une envie : ne plus en voir un seul et plus jamais. Quelle chance j’ai eu de … Lire la suite

La révolution numérique selon Bernard Stiegler

Notre époque est traversée par un flot de questions sans réponses, du moins immédiates, et de situations propices à déboucher sur le désespoir. C’est ce que confirme Bernard Stiegler dans l’introduction à son livre paru chez Fayard en 2015, L’emploi est mort, vive le travail ! (1), lorsqu’il affirme : « Les gens sont dépressifs, et … Lire la suite

Guérison du syndrome de l’intestin irritable

Atteinte de douleurs difficiles à décrire mais qui m’obligeaient à m’allonger durant 24 à 48 heures, les jambes coupées, pouvant à peine penser, douleurs calmées (et non arrêtées) uniquement par de la codéine. J’en avais un reste pour des douleurs antérieures, j’en prenais un comprimé le soir au coucher, et je pouvais m’endormir. Mais mon … Lire la suite

Capsules de café : une dose de cancer pour tous !

Je suis sûr que vos capsules de café auront un autre goût après cette lecture.

Simplement pour votre information et … Bonne dégustation après tout ça !capsule de cafe en métal

Je suis une dosette. Je vous en fais voir de toutes les couleurs !

Le séduisant George Clooney en use avec délectation dans un cadre feutré, idéalisé et fantasmé.

Mes 4 grammes de café sont habillés d’une robe d’aluminium à la couleur de votre choix chacun y trouve son café, selon son goût et son humeur.

Le paradis au bout des lèvres, avec son arôme et surtout sa fameuse mousse !

Le raffinement ! Le luxe à portée de tasse.

Lire la suite