Chaque billet de manuscrit est à commander

me suivre

Annie Stasse

site de vente chez Artisanat thaïlandais
Enfant solitaire je me suis plongée dans les livres, j'ai du en lire plusieurs milliers, surtout sciences humaines. J'écris depuis "toujours" sur des cahiers, puis sur mon ordinateur - Mac - depuis années 1980..
Je me suis intéressée au web depuis fin des années 1990, 1er blog WP hébergé en 2005.
me suivre

début du manuscritJe viens de changer totalement la manière de publier mon manuscrit (1).

D’abord j’ai compté le nombre total de mots dans le manuscrit et j’ai pris la décision qu’il fallait que je publie au moins 1000 mots par billet… sinon il faudrait “une éternité” pour en voir la fin.

Mais comme les chapitres n’ont aucun rapport avec le nombre de mots mais plutôt le séquentiel des évènements dans la narration je vais sans doute avoir sur quelques billets la fin d’un chapitre et le début d’un autre, voire un chapitre entier. J’adapterai.

Mais en fait le principal problème était dans la manière de les proposer à l’achat. J’avais déjà fait de nombreuses recherches et essais techniques, un peu décevants : peu finalement répondaient à mon besoin et désir. Je m’étais décidé sur l’une mais elle s’est révélé avoir l’inconvénient majeur de fonctionner au temps, alors que mon besoin était au billet. Continuer la lecture de « Chaque billet de manuscrit est à commander »

À propos du manuscrit “Psychanalyse” de Annie Stasse

me suivre

Annie Stasse

site de vente chez Artisanat thaïlandais
Enfant solitaire je me suis plongée dans les livres, j'ai du en lire plusieurs milliers, surtout sciences humaines. J'écris depuis "toujours" sur des cahiers, puis sur mon ordinateur - Mac - depuis années 1980..
Je me suis intéressée au web depuis fin des années 1990, 1er blog WP hébergé en 2005.
me suivre

Manuscrits de Annie Stasse en cours de publication

Vous trouverez ci-publié le manuscrit : “Psychanalyse” (d’autres seront à suivre)

Le résumé du manuscrit pourrait être :

Lucie vit sur trois temps : passé, présent, futur, en les mêlant au travers de sa psychanalyse.

Elle va faire ressurgir ses traumatismes : une mère perverse et incestueuse, un mari violeur et indifférent, un père ambigu, une sœur qui ne lui veut pas que du bien ; elle s’affronte à chacun des membres de cette famille pathogène ; elle devrait rompre avec chacun d’entre eux, elle ne peut que s’en écarter sans jamais les affronter vraiment.

Sa famille lui reproche-t-elle, sans jamais le dire, d’être une femme seule, mère et divorcée ? Veut-elle l’écraser parce qu’elle la voudrait soumise à ses normes ?

La psychanalyse va lui permettre d’y voir plus clair, de mieux se protéger ; elle avait cru que la lecture attentive d’ouvrages de sciences humaines, de littérature, sa volonté, son amour de la vie suffiraient pour la sortir de sa souffrance et de sa confusion.

Cordialement vôtre,

Annie Stasse