Envoi et réception par la mairie Châteauroux RAR

Suite d’informations concernant mon recommandé accusé de réception du courrier dont s’agit dans un billet précédent

Il a bien été envoyé La Poste en fait foi d’après la vignette que j’ai collé sur l’enveloppe et l’adresse
vignette RAR chateauroux mairie

Continuer la lecture de « Envoi et réception par la mairie Châteauroux RAR »

Maire Gil Avérous de Châteauroux répond

Merci à Gil Avérous (ou ses collaborateurs) de prendre attention à ses administrés. Je reçois ce tweet ce matin

tweet Averous maire

Je lui réponds par un lien de mon article précédent. Continuer la lecture de « Maire Gil Avérous de Châteauroux répond »

L’imposture de la tomate italienne

De mère et culture italiennes voilà qui m’a fait sauter sur France-Inter, quoique je n’achète jamais de tomates hors saison dans les grandes surfaces (ou ailleurs), mais il m’arrive (1 à 2 fois par an) de me servir de concentré de tomates ou de tomates pelées, concernant la Ketchup je n’achète que de la bio, mais n’ai pas regardé la provenance des tomates…  :

Des tomates que l’on croit italiennes mais qui viennent de Chine, une législation très souple, des barils de concentré de tomates pleins de vers, des activités « agro-mafieuses » qui rapportent gros en Italie… Jean-Baptiste Malet publie son enquête à travers le monde et suit les différents trajets d’une tomate avant d’arriver dans notre assiette. Continuer la lecture de « L’imposture de la tomate italienne »

À propos du manuscrit « Psychanalyse » de Annie Stasse

Manuscrits de Annie Stasse en cours de publication

Vous trouverez ci-publié le manuscrit : « Psychanalyse » (d’autres seront à suivre)

Le résumé du manuscrit pourrait être :

Lucie vit sur trois temps : passé, présent, futur, en les mêlant au travers de sa psychanalyse.

Elle va faire ressurgir ses traumatismes : une mère perverse et incestueuse, un mari violeur et indifférent, un père ambigu, une sœur qui ne lui veut pas que du bien ; elle s’affronte à chacun des membres de cette famille pathogène ; elle devrait rompre avec chacun d’entre eux, elle ne peut que s’en écarter sans jamais les affronter vraiment.

Sa famille lui reproche-t-elle, sans jamais le dire, d’être une femme seule, mère et divorcée ? Veut-elle l’écraser parce qu’elle la voudrait soumise à ses normes ?

La psychanalyse va lui permettre d’y voir plus clair, de mieux se protéger ; elle avait cru que la lecture attentive d’ouvrages de sciences humaines, de littérature, sa volonté, son amour de la vie suffiraient pour la sortir de sa souffrance et de sa confusion.