Tomates 1 – mes différentes manières de cultiver les tomates

me suivre

Annie Stasse

site de vente chez Artisanat thaïlandais
Enfant solitaire je me suis plongée dans les livres, j'ai du en lire plusieurs milliers, surtout sciences humaines. J'écris depuis "toujours" sur des cahiers, puis sur mon ordinateur - Mac - depuis années 1980..
Je me suis intéressée au web depuis fin des années 1990, 1er blog WP hébergé en 2005.
me suivre

plants de tomates en caisseD’abord le contexte : mon jardin est petit, environ 100 m², je vis seule, je veux y mettre tant des légumes que des fleurs et buissons à fleurs.

Dans un autre billet je vous dirai comment j’ai organisé le terrain qui n’était que vague à mon arrivée.

Donc quand il fut question de planter des tomates j’essayais différentes possibilités, compte tenu que mes priorités étaient : peu, plaisir à le faire, suffisantes pour ma consommation, et bio pour justement éviter ceux que l’on trouve partout ailleurs. Déjà j’ai un excellent producteur de semences bio. Je vous parlerai aussi de mes succès et défaites de semis…

Curieusement j’ai fait un aller/retour. D’emblée j’ai commencé par planter dans des pots, puis j’ai fait un essai, échoué, sur une plate bande “normale”, et je suis revenu à des pots devenus que caisses, après un arrêt de découragement d’une année.

Dans tous les cas je protège la terre de ce que je trouve de moins cher : copeaux de bois, paille.

plants de tomates en pots
plantation dans des pots de fleurs et des bacs où je fais des trous de chaque côté au fond
protection plants de tomates en pots
plantation recouvert de paille dans des pots de fleurs et des bacs où je fais des trous de chaque côté au fond
plants de tomates en caisse
plantation dans des pots de fleurs et des bacs recouvert de paille où je fais des trous de chaque côté au fond
amanagement d'une plate bande
formation d’une plate bande recouverte de sciure de bois
organisation des piquets
recherche de pose idéale des piquets
serrage des piquets en tipi
attache des piques en tipi
alignement caisses de plants tomates
plantation en boites trouées en base recouvert de sciure de bois
fil de métal attaché à la boite et au tuteur tomates
tuteur en bambou maintenu à la boite à l’aide d’un fil de fer
fil de métal attaché à la boite et au tuteur tomates
tuteur en bambou maintenu à la boite ou sa voisine à l’aide d’un fil de fer

Auteur : Annie Stasse

Enfant solitaire je me suis plongée dans les livres, j'ai du en lire plusieurs milliers, surtout sciences humaines. J'écris depuis "toujours" sur des cahiers, puis sur mon ordinateur - Mac - depuis années 1980.. Je me suis intéressée au web depuis fin des années 1990, 1er blog WP hébergé en 2005.

2 pensées sur “Tomates 1 – mes différentes manières de cultiver les tomates”

  1. Bonjour Annie
    Article très intéressant pour les jardiniers “en herbe” ou “confirmés” c’est en échangeant nos expériences que nous évoluons. J’ai également un jardin depuis 3 ans où j’ai planté 14 fruitiers et cultive mes légumes d’été. Bons moments de détente, de passion et de sérénité. Posséder un jardin est un privilège souhaité à tous. Chez moi ni engrais ni pesticide bien sûr ! Les premiers fruits en légumes récoltés sont les cerises et les radis : Un vrai délice :-). Bonne continuation Annie et continue à nous faire part de tes “expériences”…

    1. bienvenue Guy sur ce nouveau blog, pas tout à fait neuf mais ayant subi une toilette rigoureuse… La nature m’a toujours été indispensable comme l’air. On se moquait de moi de réclamer “une pelouse” pour se poser en plein Paris. Quand on m’a attribué cet HLM j’ai hurlé de joie, la bureaucrate n’avait jamais vu ça. Et d’ailleurs dans ce quartier HLM qui a une allure résidentielle les habitants ne s’occupent que très peu de leur terrain : quelques rosiers ou buissons… la majorité laisse le terrain vague, je suis la seule à faire un potager… je n’arrive pas à comprendre pourquoi.

      Toi tu m’impressionnes : 14 fruitiers ! J’essaye d’avoir des légumes toute l’année, en fait surtout des salades, pour l’instant ce n’est pas concluant on verra l’hiver prochain… les radis se cultivent toute l’année par exemple.

      Oui on verra tout ça “ensemble”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *