12 fraisiers en permaculture

me suivre

Annie Stasse

site de vente chez Artisanat thaïlandais
Enfant solitaire je me suis plongée dans les livres, j'ai du en lire plusieurs milliers, surtout sciences humaines. J'écris depuis "toujours" sur des cahiers, puis sur mon ordinateur - Mac - depuis années 1980..
Je me suis intéressée au web depuis fin des années 1990, 1er blog WP hébergé en 2005.
me suivre
fraises sous fraisiers 25-05-17
fraises sous fraisiers 25-05-17

Je commence par rappeler que je vis seule et que donc les quantités que je cultive sont en conséquence, n’ayant aucune ambition de nourrir tous les voisins ni d’en faire le commerce.

Ainsi mes douze pieds de fraisiers me suffisent.

Mon terrain est infâme : la pierre calcaire (belle d’ailleurs) affleure à 10/20 cm. La terre qui la recouvre est inégale, un mélange de calcaire et de terre de remblai.

J’ai fait des tas d’essais pour les fraisiers, dont en boites comme pour les tomates. Je n’ai pris aucune photo, et j’ai bien failli abandonner, mais sans doute têtue j’ai persisté en renouvelant mes manières. Je les ai mises en pleine terre depuis quelques années, puis déplacées d’un lieu à un autre ; elles sont stables depuis environ 2 ans. Lieu ensoleillé jusqu’au début de l’après-midi, à l’ombre ensuite. Récolte non probante en 2015-2016.

Recouvrement de feuilles en hiver 2016/2017

Lire la suite

Cotinus grace : buisson à feuilles rouges

me suivre

Annie Stasse

site de vente chez Artisanat thaïlandais
Enfant solitaire je me suis plongée dans les livres, j'ai du en lire plusieurs milliers, surtout sciences humaines. J'écris depuis "toujours" sur des cahiers, puis sur mon ordinateur - Mac - depuis années 1980..
Je me suis intéressée au web depuis fin des années 1990, 1er blog WP hébergé en 2005.
me suivre

cotinus au printemps 2017En fait il me manque beaucoup de photos pour vous présenter ce cotinus en buisson, en particulier lorsqu’il est en fleur, je n’ai plus que en fin de fleurs, soit le duvet qu’il en reste. J’en prendrai aussitôt qu’il fleurira et je rajouterai les photos dans cet album.

En attendant je vous le présente tel que je l’ai acheté en 2012 et tel qu’il est maintenant au printemps 2017. Dés l’origine je l’ai mis dans le pot le moins cher et grand : une poubelle. Au départ je mettais le couvercle en dessous, depuis je l’ai retiré avec juste raison car il a pris racine dans le terrain.

Lire la suite