Présidentielle 2017 : Montebourg + Hamon + Mélenchon

Sur un billet publié sur le site de Jorion le 10 décembre 2017 il y fut question encore de Piketty que Jorion rêve de voir se présenter. Plus de 200 commentaires y firent leur contestations ou approbations selon les positions de chacun, pour ma part j’écrivais : (j’avoue n’avoir pas lui les 127 commentaires me précédent, une partie seulement). Curieusement alors que j’avais le moral dans les chaussettes (je ne sais d’où vient cette expression… pourquoi pas au 3ème sous-sol ?) depuis que les candidats du Ps se déclarent et surtout causent je me sens mieux. En effet nous avons … Lire la suite…

Déchéance de nationalité ? Cher Manuel Valls, allez jusqu’au bout de votre logique

Une chose est sûre : comme l’aurait dit un penseur moderne dont je ne citerai pas le nom, cher Premier ministre, vous êtes certes à gauche de l’extrême droite, mais très maladroit dans votre façon d’être un homme de gauche. Cette question de déchéance de nationalité fait enfin tomber les masques. « Le débat public et libre témoigne de la force de notre démocratie », peut-on lire sur votre page Facebook. Et c’est en usant de cette force démocratique, qu’est le débat public, que je me permets de vous dire que cette idée de déchéance de nationalité est tout simplement ridicule, discriminatoire et … Lire la suite…

De Karl Marx à Jean Jaurès, Henri Lefebvre : le « réformisme révolutionnaire »

Accoucher d’un nouveau monde : au « forceps » ou « sans douleurs » ? Telle l’une des questions fondamentales aujourd’hui posées. L’exemple grec tendrait à plaider pour le « forceps ». Pour changer de mode de production (de monde de la production), l’accouchement « sans douleurs » historiquement parlant n’a pas la cote. La Révolution française a été violente. Le peuple alors noyé dans les eaux glacées du calcul égoïste d’une royauté absolue a été contraint de recourir à la violence. En réponse à une autre violence donc, et on a alors coupé des têtes. Non par une volonté délibérée, mais en réaction précisément à cette autre violence. Ce … Lire la suite…

Vers une Europe sociale par un réformisme révolutionnaire

Ce sujet sera développé dans 4 billets : L’introduction-présentation : celui où vous êtes De Karl Marx à Jean Jaurès… et Henri Lefebvre : le « réformisme révolutionnaire » Quelles réformes pour quelles révolutions ? Du réalisme ou non de rêver un « monde nouveau » C’est en 1850 que Marx et Engels utilisent pour la première fois l’expression « évolution révolutionnaire ». Jaurès s’en empara en 1898 et en fit l’un de ses combats théoriques, le considérant comme une nouvelle méthode socialiste. Méthode qui fut ensuite occultée, par les communistes notamment. Communistes soumis alors à la doxa stalinienne. Jaurès est alors érigé en icône, voire en … Lire la suite…