Valls : le passéiste c’est toi en matière économique

adam smith et karl marx

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Dans l’Obs Valls a donné une interview dont j’ai eu l’écho sur France-Inter : la gauche serait passéiste. Il n’a aucun complexe pour réduire de son mépris tout ce qui n’est pas en accord avec lui du côté gauche de l’hémisphère politique, lui est de droite et sans complexe. Qu’il ait envie depuis fort longtemps de changer le nom du Parti Socialiste est une idée que je trouve excellente, pour des raisons inverses des siennes. Pour moi le mot socialiste a un sens, pour lui ce mot serait démodé. Il devrait aller plus loin en proposant … Lire la suite…

Texte fondateur du club « Faits et Arguments pour la Démocratie et le Socialisme »

Le club «Faits et Arguments pour la Démocratie et le Socialisme» part du constat d’une grande confusion à gauche, dans les organisations EELV, Ensemble, ND, NPA, PCF, PG et autres mouvements ou mouvances. Nous posons l’hypothèse que certain/es militant/es engagé/es dans des partis différents sont d’accord sur l’essentiel, tandis que, au contraire, dans un même parti l’unité est parfois basée sur un malentendu. Cette confusion est un obstacle pour l’action. Nous souhaitons contribuer à clarifier quelques questions essentielles pour sortir de cette paralysie.

Nous proposons au débat un nombre limité d’idées, sous forme de « thèses » :

  • Le système politique qui régit … Lire la suite…
  • Au cabinet Hollande, Emmanuel Macron est un ex Rothschild, pour les questions économiques

    Arnaud Montebourg est débarqué par Manuel Valls, alors que celui-là avait obtenu lors des primaires socialistes, en 2011, trois fois plus de voix que celui-ci.

    Et bien entendu, toujours aucun poste-clé du gouvernement n’est attribué à un partisan de Martine Aubry, laquelle avait pourtant obtenu lors de ces primaires de 2011 cinq fois plus de voix que Valls. Patrick Kanner, proche de Martine Aubry, est certes nommé ministre de la Jeunesse et des Sports, mais son influence sur la politique générale sera, disons, peu sensible à ce poste.

    Le nouveau ministre de l’Économie, Emmanuel … Lire la suite…

    Jean Jaurès : L’institution de la propriété capitaliste

    Ceci est un extrait d’un long texte écrit en janvier 1904 intitulé Le socialisme et le radicalisme en 1885. Il y est traité de la politique des gouvernements successifs durant la période 1875 à 1885, dont la politique coloniale qu’il critique. Il y parle également de la Révolution française et des conséquences à en attendre et à prolonger :

    (…)

    L’institution de la propriété capitaliste et oligarchique ne tombera-t-elle point à son tour ? Peut-être, mais c’étaient là à ses yeux des spéculations vaines. L’idée d’un ordre social vraiment nouveau n’était point pour lui une force capable d’agir sur le présent, ou … Lire la suite…

    Sarkozy et consorts : la même justice pour tous

    sarkozy-agressif« Enfin il est mis en examen« . C’est cette sorte de soulagement que l’on ressent depuis l’annonce rendue publique cette nuit ou plutôt ce matin mercredi 2 juillet 2014 de la mise en examen de Nicolas Sarkozy. Nous l’attendions depuis bien longtemps, depuis l’affaire Bettencourt, puis l’affaire Bygmalion.

    Des voix discordantes s’élèvent, surtout dans son camp politique. Mais pas que. On entend aussi dans son camp politique, l’UMP, des voix qui accordent crédit à la Justice de la France.

    La France est un cas, en matière de justice, qui sort de l’ordinaire en … Lire la suite…

    Socialistes affligés : première réunion publique

    Réunion socialistes affligésLes « socialistes affligés » ont tenu leur pari et ont rassemblé les dirigeants de partis de gauche qui n’avaient plus l’habitude de se voir et de se parler ces derniers temps : Pierre Laurent (PCF), Éric Coquerel (PG), Clémentine Autain (Ensemble), Gérard Filoche (PS), Eva Joly, Pascal Durand et Julien Bayou (EELV) ont dialogué dans la bonne humeur !

    Dans une salle comble, des économistes, des représentants d’associations et des militants ont débattu pendant quatre heures. Les dirigeants des diverses composantes de la gauche ont toutes redit leur opposition à la politique menée … Lire la suite…

    Front National une oligarchie comme les autres

    Voici quelques éléments d’information concernant les membres actuels les plus connus du Front national où l’on voit qu’ils font parti de l’oligarchie. On voit ainsi qu’ils ont fait des études (ENA, Sciences Po, HEC, université de droit) et ont eu des métiers parmi les plus courant de la classe politique (Avocat tout comme Sarkozy, Jean-François Copé, Noël Mamère, Frédéric Lefebvre, Dominique de Villepin ou encore Christophe Caresche, la liste d’hommes politiques accédant au barreau est longue) : finalement rien que très ordinaire pour des responsables politiques. Tout ceci les classe parmi l’oligarchie tant décriée : aucun n’a eu … Lire la suite…

    Appeler une femme « ma poupée »

    C’est ce qui m’est arrivé hier à l’occasion de commentaires assez vifs sur un article d’interview de Caroline de Haas, un commentateur, voulant sans aucun doute me calmer m’a appelé ma poupée tout en me tutoyant.appeler une femme ma poupée

    Cela m’a fait éclater de rire devant mon écran, dommage qu’il ne pouvait ni me voir et ni m’entendre. Je ne sais si les émoticônes expriment suffisamment dans ce genre de cas.

    Alors pourquoi j’ai éclater de rire ? D’abord parce que j’ai 72 ans et que si … Lire la suite…

    Le M’PEP appelle à boycotter les élections européennes de 2014

    Préambule – je ne suis pas convaincue de l’effet positif d’un tel boycotte cependant je suis en accord total avec les arguments, je vous propose ce point de vue. De plus le M’PEP est pour la sortie de l’euro ce qui m’agrée aussi !

    __________________

    Résolution du Conseil national du M’PEP

    Le 3 juin 2013.

    1.- Lors de son congrès de janvier 2013, le M’PEP avait fait l’analyse suivante qui garde toute son actualité :

    « La situation politique au moment des élections européennes de 2014 préfigurera largement et anticipera celle qui prévaudra au moment des présidentielles et législatives de … Lire la suite…

    Le FN raconté de l’intérieur par ses déçus

    Au Front national, il y a les militants sulfureux que Marine Le Pen exclut pour illustrer sa stratégie de « dédiabolisation ». Et puis il y a les transfuges qui claquent la porte, troublés de découvrir que le FN n’est pas le mouvement « normalisé » et modernisé que dépeint sa présidente.

    Le parti a démontré ces derniers mois l’impossibilité de faire un véritable ménage dans ses rangs (lire notre article). Il prouve aujourd’hui la fragilité de ses « prises de guerre » à gauche et à droite. Dimanche, un reportage du « Supplément » de Canal Plus (à voir ici) révélait le grand bluff des recrutements du souverainiste Paul-Marie Coûteaux, … Lire la suite…

    Marine Le Pen : pourquoi elle hait la France ?

    Marine Le Pen, comme son papa avant elle, se présente, avant tout, comme la grande protectrice des français et de la France, la seule qui aime son pays et qui, à la manière de Jeanne d’Arc, va arriver pour en sauver le peuple. Cette image de patriote en chef est généralement reprise par tous les médias et tous les commentateurs. Pourtant, si on étudie de plus près son discours, on a réellement du mal à croire à la sincérité d’un tel amour. Tout, en effet, dans le discours du Front national, dans ses thèses comme dans sa stratégie de communication … Lire la suite…

    Mendès-France contre l’Europe libérale en 1957

    pierre mendès francePierre MENDES-FRANCE a participé au rejet de la Communauté Européenne de Défense et s’est opposé au traité de Rome en 1957 votant contre celui-ci, 2 actions qui d’après les mentalités de certains l’auraient probablement classé de nos jours comme « anti-européen » donc « d’extrême droite ».

     

    Voici ci-dessous le discours prophétique de Pierre MENDES-FRANCE à l’assemblée Nationale, puis un extrait du livre « choisir » où Pierre MENDES-FRANCE explique sa vision de l’Europe.

     

    « Le projet de marché commun tel qu’il nous est présenté est basé sur le libéralisme classique du XXème siècle selon lequel la concurrence pure et … Lire la suite…