Après le Brexit, petites réflexions sur le délitement de l’UE et sur la géopolitique en général

carte du brexit

Après que la Grande-Bretagne ait choisi par 52% la sortie de l’UE, contre 48% pour s’y maintenir, certains ne s’en remettent toujours pas. La plupart de ceux-là sont banquiers, financiers, investisseurs, agences de notation, spéculateurs, médias dominants, hauts fonctionnaires, marchés boursiers, et responsables de l’establishment européen qui ont manifestement mal organisé leur coup. En effet, c’est l’inverse qui était prévu et le résultat n’est pas ressorti selon ce que cette oligarchie attendait. Depuis lors, que n’a-t-il fallu entendre et lire comme commentaires méprisants à l’égard de ceux qui avaient osé choisir le Brexit ! Le lendemain du vote, France2 avait invité … Lire la suite…

Piketty face à Lordon chez Taddéi

Révisons révisons… nous n’en n’aurons jamais fini sur les rapports de la propriété et du capital. Ils ne sont pas tout à fait d’accord. IL est vrai que je penche pour Lordon… et que le livre de Piketty m’a largement déçue : j’en attendais, selon les échos internationaux, des merveilles ; m’a manqué qu’il n’y ait pas de raisonnement politique pour le sous-tendre, et j’ai même appris que Piketty n’avait pas -encore- lu Marx ! Accrochez-vous ça dure 1heure1/2 mais ça vaut le coup, c’était le 18 avril 2015. Au fait cerise sur le gâteau : Sorman qui ne comprend … Lire la suite…

Kouvelakis : sortie de l’euro « Récupérer la souveraineté »

Vous évoquiez « l’intransigeance » des institutions… Sur la sortie de l’euro, êtes-vous tous d’accord au sein d’Unité populaire ? Stathis Kouvelakis. Oui, nous pensons qu’il faut nous préparer pour la sortie de l’euro. C’est absolument clair ! Le programme d’Unité populaire est finalisé, il sera rendu public à la fin de la semaine. La préparation de la sortie de l’euro est un point fondamental. Cette question comporte plusieurs aspects. Le premier, c’est évidemment la récupération de la souveraineté politique dans le cadre où un gouvernement se retrouve confronté à la sainte-alliance de toutes les puissances néolibérales. Dépourvu de l’outil monétaire, on l’a vu, … Lire la suite…