Le téléspectateur captif de la pensée néolibérale

Est-ce la Révolution sur France-Inter ? voilà qu’on nous parle du réel et non des pauvres boursiers… et les auditeurs le disent en commentaires autant les citer : Enfin une bouffée d’oxygène , d’accord avec Jérôme . Quand ce courant de pensée sera-t-il exprimé dans les media en tant que concept « sérieux »? C’est à dire qu’il aux heures de grande écoute dans les grandes messes de l’info. ( Matinale et 19 heures) Bien sûr il y avait Bernard Maris sur Inter mais une fois par semaine, et l ‘économiste « sérieux était et est toujours représenté par Dominique See ….. Un … Lire la suite…

Vers une Europe sociale – suite 2

Les principes, notamment ceux ici affirmés, apparaissent toujours comme utopiques. Ils ne sont cependant là que comme moyens de « ne jamais oublier le but » (Rosa Luxembourg). Cependant il en va des « buts » comme des tangentes. Ils n’arrivent jamais à rejoindre la ligne droite du monde nouveau… ou alors dans l’infini. Il en est des principes comme de lois. Ce sont les décrets d’application les mettant en Å“uvre qui reflètent concrètement l’état de civilisation d’une société humaine à un moment donné de son développement. De quelques mesures phares, comme préalables à la mise en Å“uvre des principes … Lire la suite…

La grande fracture, Joseph Stiglitz : l’inégalité est un choix

C’est ainsi que nous apprenons que la France pratique, sous un gouvernement dit « de gauche » qui porte le nom de socialiste (!) une politique d’austérité. Vous ne vous en étiez pas encore rendu compte ? C’est que vous faites partie de ce haut des classes qui pompent tout à leur profit. Stiglitz rappelle que pour identifier une politique d’austérité les économistes ont des bases pour raisonner : le déficit Structurel. Kezako ? Un déficit structurel correspond à un solde négatif des finances publiques sans tenir compte de l’impact de la conjoncture sur la situation des finances publiques. Si le solde … Lire la suite…