Que fait l’État ? Que faire de l’État ? Imperium, Frédéric Lordon

imperium de Frédéric Lordon

L’association L’émancipation a organisé un débat le 16 février 2016 : Frédéric Lordon, Philosophe auteur de Imperium – Structures et affects des corps politiques Isabelle Garo, Philosophe auteure de Marx et l’invention politique, co directrice de Marx politique François Sabado, militant anticapitaliste Exactions policières, criminalisation des mouvements sociaux, dettocratie, politiques d’austérité, flicage des chômeurs, racisme institutionnalisé, justice sexiste, impérialisme… L’État déploie sa violence sous des visages multiples, que les récentes évolutions sécuritaires ne font que renforcer. En même temps il se désinvestit de diverses missions de service public, (transports, communication,…) plus ou moins assurées jusqu’à présent, ce qui entraine sur … Lire la suite…

« Le Plan B comme Broutille » Frédéric Lordon appelle à la sortie de l’euro !

« Si elle n’avait pas peur de son ombre, c’est la Gauche qui pourrait porter une différence politiquement digne. La différence de la sortie de l’euro, la différence de la souveraineté démocratique restaurée, la différence du verrou à toute politique progressiste possible enfin tiré, la différence de l’internationalisme réel. Si elle se libère de tous les interdits imaginaires, et de toutes les inconséquences qui ont jusqu’ ici terriblement pesées sur la question de l’euro, le plan B n’a pas d’autre sens que d’être le porteur historique de cette différence, et au point où nous en sommes disons le avec emphase le … Lire la suite…

Piketty face à Lordon chez Taddéi

Révisons révisons… nous n’en n’aurons jamais fini sur les rapports de la propriété et du capital. Ils ne sont pas tout à fait d’accord. IL est vrai que je penche pour Lordon… et que le livre de Piketty m’a largement déçue : j’en attendais, selon les échos internationaux, des merveilles ; m’a manqué qu’il n’y ait pas de raisonnement politique pour le sous-tendre, et j’ai même appris que Piketty n’avait pas -encore- lu Marx ! Accrochez-vous ça dure 1heure1/2 mais ça vaut le coup, c’était le 18 avril 2015. Au fait cerise sur le gâteau : Sorman qui ne comprend … Lire la suite…

Lordon : le FN ne sortira pas de l’euro

Voici un programme médias proposant deux techniques différentes : MP3 à écouter tranquille chez vous les yeux fermés : ou une vidéo qui pourrait disparaitre car elle vient de Là-bas si j’y suis et promet de disparaitre d’ici quelques jours (d’où le MP3 qui précéde, voyez comme je veille à votre information !) J’ai reçu ce commentaire sur Google+de Emmanuel Florac : Hélas les gens vraiment impliqués dans le questionnement politique à gauche semblent trop souvent toujours retomber dans les vieux travers, les guerres de chapelles « un trotskyste, un groupuscule, deux trotskystes un parti, trois trotskystes une scission ». Encore un … Lire la suite…

Pour la rupture avec l’euro et l’Union Européenne une pétition

À contrario de Jean-Luc Mélenchon, Raoul Marc Jennar est des plus clair : il prône depuis plusieurs mois la rupture avec l’UE et l’euro, c’est le plan B à appliquer immédiatement et non précédé, comme celui de Mélenchon, d’une discussion avec l’Eurogroupe qui refuse toute démocratie (1), discussion qui ferait perdre : temps, énergie, mobilisation. C’est dans ce cadre que Raoul Marc Jennar critique la position de Varoufakis dans un billet du 10 septembre 2015 (2) : Étrangement, celui qui dénonce de manière irréfutable la volonté de l’Eurogroupe d’empêcher toute alternative, se résigne à affirmer lui aussi qu’il n’y a … Lire la suite…

De Karl Marx à Jean Jaurès, Henri Lefebvre : le « réformisme révolutionnaire »

Accoucher d’un nouveau monde : au « forceps » ou « sans douleurs » ? Telle l’une des questions fondamentales aujourd’hui posées. L’exemple grec tendrait à plaider pour le « forceps ». Pour changer de mode de production (de monde de la production), l’accouchement « sans douleurs » historiquement parlant n’a pas la cote. La Révolution française a été violente. Le peuple alors noyé dans les eaux glacées du calcul égoïste d’une royauté absolue a été contraint de recourir à la violence. En réponse à une autre violence donc, et on a alors coupé des têtes. Non par une volonté délibérée, mais en réaction précisément à cette autre violence. Ce … Lire la suite…

Réfutation du billet 26/08/15 de F. Lordon qui se plante

Comme quoi il est mieux de n’avoir aucun gourou. Ainsi on peut garder un Å“il critique sur tout auteur quel qu’il soit, ici Frédéric Lordon. Il est un fait que je lis Lordon avec passion et accord depuis pas mal d’années… mais alors dans ce billet du 26 août 2015 (1) Frédéric Lordon se plante tout du long. Le comble étant qu’il intitule son billet « Clarté » alors qu’il est des plus confus par toutes ses imprécisions ou fausses références à l’histoire, mettant en parallèle des faits des années 1930 ou de la Révolution française hors contexte histoire. Il fait ce … Lire la suite…

Sortie de l’euro : mes recherches pour l’appuyer

Comme dit dans un précédent billet je me suis remise à l’économie. Et depuis je n’ai pas chômé. Mon but est de mieux comprendre dans quelles conditions la France pourrait sortir de l’euro. Les questions sont multiples il faut en voir les aspects positifs et négatifs et comment ils agissent. Déjà on peut faire un constat : ce ne sont que des économistes qui se bataillent et nous expliquent le pourquoi et le comment et ce depuis plusieurs années, aucun politique de gauche. Je n’ai pas été m’informer auprès du FN car je sais d’avance que nos buts et nos … Lire la suite…

L’ordolibéralisme de l’Allemagne contre l’Europe

D’emblée je parle d’échec pour la Grèce et donc pour l’Europe ainsi on voit où je me place : du côté opposé au libéralisme, pour que la répartition soit juste. J’étais déjà pour la sortie de l’euro car adepte de F. Lordon depuis longtemps, et constatant les dégâts que fait l’euro dans la vie des gens, des pauvres particulièrement – et c’est la raison de leur vote Front National, les classes moyennes n’ayant pas trop à s’en plaindre, elles. Je n’étais pas très enthousiaste sur cette Europe puisque j’avais milité et voté non en 2005. Mais on dirait que la … Lire la suite…

Je vomis cette Europe et cet euro

Avant hier je me réveillai après une nuit d’insomnie entrecoupée de cauchemars, réveillée en sursaut par des images d’horreur. Les images d’horreur étaient celles des Grecs crevant à petit feu, ne pouvant plus se soigner, ne pouvant plus se loger ou payer leur loyer, ne pouvant plus se nourrir à leur besoin et/ou faim. Les vieux, les enfants, restant sans force par manque du minimum vital. Assorti d’un moral au plus bas : les suicides ayant augmenté en flèche que va-t-il leur arriver de pire encore ? Et bientôt ce sera notre tour. Avant nous, Français, nous verrons les Espagnols, … Lire la suite…