Qu’est-ce que la pensée positive ?

pensée positive

Même si la pensée positive est avant tout un état d’esprit pour aller de l’avant, elle est aussi un mouvement philosophique à vivre au quotidien, et fut créé par le pasteur Norman Peale en 1952.

Mais il faut attendre le début du 21e siècle pour qu’il rencontre un certain succès auprès de la population, de manière générale.

Mis en lumière grâce à l’intervention de plusieurs personnes stratégiques, le mouvement de la pensée libre allait alors bousculer les codes du secteur économique du développement personnel.

Qu’est-ce que la pensée positive ?

La vie n’étant pas rose tous les jours, il est important pour chacun d’entre nous de ne pas sombrer dans des pensées négatives qui ont, en général, tendance à nous miner le moral et nous guider vers le bas.

C’est pourquoi il est très important de rester optimiste, d’autant plus que nous sommes encore entourés de très belles choses si l’on ouvre un tant soit peu ses yeux et ses oreilles sur le monde.

Il est donc important de laisser les vibrations négatives au placard, pour mieux voir le bon côté des choses. D’une grande aide face au stress et aux soucis du quotidien, la pensée positive devrait être enseignée à l’école dès le plus jeune âge, pour le plus grand bien de tous. Cette philosophie de vie à part entière étant le principal remède pour accéder au bonheur, et donc de voir la vie du bon côté.

D’où vient le courant de la pensée positive ?

Même s’il est l’inventeur du concept de la pensée positive, le pasteur Peale s’est lui aussi inspiré de travaux effectués par des confrères un peu avant lui.

Car cette philosophie de vie qu’est la pensée positive était déjà représentée en 1926 dans « La méthode Coué », extraite de l’ouvrage « La maîtrise de soi-même par l’autosuggestion consciente » écrit par le psychologue français Émile Coué.

Déjà, l’auteur nous faisait part d’une méthode thérapeutique pour « forcer » le patient à s’orienter vers des chemins positifs, rien qu’en répétant à tue-tête des phrases toutes simples du genre « je suis heureux », ou de regarder pendant des semaines entières des films de comédie pure. Et les résultats sur l’humeur négative des patients furent surprenants.

En quelques semaines, voir quelques mois, ces derniers avaient repris grande confiance en eux et envisageaient l’avenir sous un tout autre angle bien plus positif.

Qui est l’inventeur de la pensée positive ?

Un pasteur américain nommé Vincent Norman Peale en est le principal concepteur, à l’origine. En effet, c’est au cours de l’année 1952 qu’il publie un ouvrage baptisé « Puissance de la pensée positive », dans lequel il explique tous les avantages à vivre ancré dans l’optimisme. Le livre sera un vrai succès populaire, car il se vendra à plusieurs millions d’exemplaires.

Aujourd’hui, presque 70 ans plus tard, même si de nombreuses personnes reprennent en chœur quantité de thèmes du livre pour les adapter à notre époque, beaucoup en écartent les passages trop prononcés sur le Christianisme et le Protestantisme.

En quoi consiste la pensée positive ?

La pensée positive doit être différenciée de la psychologie positive qui, elle, même si elle s’en rapproche, est une science à part entière. Le principe de la pensée positive étant une philosophie de vie, au même titre que le Bouddhisme, elle ne se base pas sur des acquis scientifiques, mais bien sur des écrits amenant à une ouverture d’esprit et à une certaine spiritualité.

Plus concrètement, en ne gardant à l’esprit que le côté positif des choses de la vie, non seulement on se fait du bien intérieurement, mais l’on met aussi toutes les chances de son côté pour une future réussite.

Réussite professionnelle, personnelle ou amoureuse, le principe reste le même. Si par contre, vous vous enfoncez dans une déprime sans fin, les atouts ne seront pas de votre côté pour faire évoluer les choses dans le bon sens. Et votre entourage familial ou vos relations professionnelles ne pourront que le constater avec regret.

Comment appliquer la pensée positive au quotidien ?

Tout d’abord, en mettant de côté tous les aspects négatifs liés aux systèmes dans lesquels nous évoluons. Ressasser à longueur de journée les divers petits pétrins du quotidien ne rime à rien, à part vous laisser glisser tout doucement vers une dépression mentale et/ou physique.

C’est pourquoi il faut savoir se prendre en main, et plusieurs pratiques thérapeutiques comme la médecine chinoise ou la méditation bouddhiste peuvent vous y aider. L’important étant de retrouver confiance en soi, donc d’être bien en harmonie avec son corps et son esprit.

Attention, cependant, aux personnes ayant une faible estime de soi, qui peuvent réagir avec négativité à la pratique de la pensée positive. Votre entourage est aussi très important, car, il peut influencer des actes ou des décisions à prendre.

Aussi, il est préconisé, dans la mesure du possible, de ne s’accompagner que de personnes tout aussi positives que vous. Sans que cela ne devienne une phobie, sachez bien vous entourer, vous ne serez que récompensés.

Autre point important, la pratique de la pensée positive n’étant pas une science ni une croyance, il est primordial d’insister sur le fait que les personnes concernées par cette thérapie des plus naturelles ne saurait être considérée comme faisant partie d’une secte ou tout autre groupe apparenté. Cette remarque, déjà entendue à plusieurs reprises, est donc sans fondements aucuns, tellement cette philosophie de vie est personnelle et libre de toute pensée.

Une dernière pensée positive

Comme le chantait si bien la môme Piaf, il faut voir la vie en rose, pour mieux pouvoir supporter son propre quotidien. Bien que tout ne soit pas évident tous les jours, il faudrait presque se forcer à tout relativiser avec optimisme. La pensée positive étant un outil très pratique avec l’apport de quelques exercices quotidien, vous serez surpris de voir votre univers changer tout autour de vous. Et vous en serez la principale cause à effet. Le dénominateur commun de votre propre bonheur en quelque sorte.

Navigation